Accueil
 

« Je tiens beaucoup à intervenir dans des lieux où les gens passent et vivent… » dit Daniel Coulet. En 1993 il installe dans la station de métro « Mirail-Université » à Toulouse deux sculptures-totems hautes de cinq mètres, l'Arbre Fleur et la Fleur stalagmite. Chacune, en fer et résine, posée au niveau des rames, comportait une silhouette peinte projetée sur les deux puits de jour qui éclairaient les quais. Ces arbres, à la fois solaires et nocturnes, ouverts le matin, fermés le soir, ont fait l'objet d'études préparatoires en fer et résine également, et au pastel sur papier.

 

 

 

« Le thème de l'arche, proche de celui de l'arbre, développe ses rythmes comme autant de rameaux rivés au sol dans l'arche Peira Bruna, cette gigantesque germination en arc brisé de vingt-cinq pieds d'éléphant qui, vingt-cinq fois, s'élèvent vers la clé de voûte de l'ensemble, une tête d'homme échappé du « camp dels Cremats » où furent brûlés vifs les otages cathares. A partir de ce visage tuméfié de flamme et d'os s'arc-boute l'arche où se posent les oiseaux qui, avec le temps, ont recommencé à chanter. Symbole d'espoir. »

 

Pierre CABANNE, 2002-2006.

 

 

 

 

 
 
Contact  |  A propos  
Copyright © 2017 Daniel Coulet, tous droits réservés.